Friedrich-Ebert-Stiftung
Bureau Cameroun
BP 11 939, Yaoundé
Boulevard de Russie
Yaoundé-Bastos

Phone:
+237 22 21 29 96
+237 22 21 52 92
Fax:
+237 22 21 52 74

E-Mail: gro.nuremak-sef@ofni
www.fes-kamerun.org

fes-start

Parler des changements climatiques dans des contextes ou des problèmes sociaux dits de base restent non résolus passe pour du luxe. Voilà l’idée que se fait une bonne majorité des populations africaines. Idée qu’a tenté de déconstruire le débat portant sur les changements climatiques et les problèmes sociaux organisé dans la salle de conférence de la Fondation le 11 septembre. Autour de la table de cette activité, étaient présents les acteurs gouvernementaux, ceux de la société civile menant des actions contre les effets néfastes des changements climatiques et agissant pour  développement local.
La première articulation de ce débat a porté sur l’indivisibilité et l’interdépendance  des droits de l’homme ou il était question de montrer que la réalisation des droits politiques socioéconomiques et culturels est dépendante sinon conditionnée par les droits de la 3e génération dits droits de solidarité. Peut-on vraiment bénéficier du droit à la santé dans un environnement malsain ? Le droit à l’alimentation peut-il réellement être garanti dans un contexte où les changements climatiques impactent sur la production agricole ?

La deuxième articulation faisant un état des lieux des problèmes sociaux au Cameroun a permis de constater un lien de plus en plus étroit entre les changements climatiques et des problèmes tels que la sous-alimentation, la malnutrition, l’exode rural, les déplacements internes, les maladies pulmonaires etc. S’il est vrai que ces problèmes existaient déjà, il n’en demeure pas moins vrai que les changements climatiques les accentuent.
La troisième articulation était une démonstration de la manière par laquelle l’action contre les effets des changements climatiques pourrait contribuer à réduire certains problèmes sociaux. Les énergies renouvelables, et leur triple action économique, écologique et énergétique en ont été l’exemple.
De ce débat, les participants retiennent que les problèmes sociaux sont aujourd’hui étroitement liés à ceux environnementaux et donc une action environnementale pourrait contribuer à l’amélioration des conditions de vie sociale aussi bien en zone rurale qu’en milieu urbain.